Résistivité électrique du béton 
  Imprimer   Fermer
 

Les mesures de résistivités se font de préférence dans les endroits sans armature. Si de telles mesures sont impossibles, des précautions sont à prendre. De même, ces mesures n'ont pas d'intérêt vis-à-vis de la corrosion des armatures, si le béton est peint. Elles sont intéressantes si le béton est traité dans la masse, par exemple par imprégnation avec divers produits.

La résistivité électrique du béton dépend de son humidité et de sa salinité. Ainsi, dans une structure, une zone toujours humide et polluée par des sels, le béton a une faible résistivité électrique et les armatures sont dans des conditions qui favorisent leur corrosion.

Par ailleurs, le coefficient de diffusion des chlorures est inversement proportionnel à la résistivité électrique du béton, mesurée dans des conditions particulières d'humidité et de salinité.

Dans la pratique, la résistivité du béton se mesure par diverses méthodes non destructives. La technique la plus courante est celle de Wenner.

Les résultats des mesures de résistivité à la surface d’une structure, sont souvent portés sur un plan (cartographie), pour visualiser les zones de faible résistivité. En effet, ces zones de faible résistivité sont celles qui ont forte humidité ou une forte teneur en sel (chlorure venant du milieu environnant), donc des zones à grand risque de corrosion des armatures.


 Méthode de Wenner

La méthode la plus répandue pour mesurer la résistivité électrique d'un béton d'enrobage utilise un appareil qui est plaqué sur le parement.

Il s'agit d'un appareil dit à quatre pointes (Figure A). Le plus souvent, un courant alternatif I est envoyé dans le béton à partir des deux pointes extrêmes. La fréquence du courant est comprise entre 50 et 1000 Hz. La différence de potentiel V est mesurée entre les deux pointes internes. Le rapport V / I donne la résistance électrique de l'enrobage. La résistivité r est déduite de ce rapport grâce à la formule suivante:


où a est la distance entre deux points voisines.

Haut

Principe de mesure de la résistivité électrique d'un béton par la méthode de Wenner (avec quatre pointes)
La résistance est égale au rapport V / I

 Autres méthodes

La résistance électrique d'un enrobage de béton peut être mesurée en polarisant une armature à l'aide d'une contre-électrode placée à la surface du béton. Si la longueur et le diamètre de l'armature concernée par la mesure sont connus, il est possible de calculer la résistivité du béton.

Cette méthode de déterminer la variation au cours du temps, de la résistivité électrique en un point.



Mesure de résistivité d'un enrobage de béton, par polarisation d'une armature

 Méthode électromagnétique

L’absorption et la réflexion d’ondes radar arrivant sur du béton, dépendent de la résistivité électrique de ce matériau. Cette propriété peut être utilisée pour localiser les zones de faible résistivité sur une construction, à un instant donné.


 Haut |  Imprimer | Fermer